AFFINER LA RECHERCHE

11ème Conférence internationale l’Assurance : « Assurer le long terme dans un monde de court terme »

28/10/2019

Les représentants des principaux acteurs français, européens et internationaux de l’assurance se sont réunis le 25 octobre à la FFA pour échanger sur les grands enjeux du secteur. Cet événement a rassemblé plus de 200 invités – représentants d’entreprises d’assurance et de réassurance, autorités de contrôle, journalistes – et une vingtaine d’intervenants de renom, parmi lesquels Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, Jacques de Larosière, ancien directeur général du FMI, Michaela Koller, directrice générale d’Insurance Europe, Pierre Gramegna, ministre des Finances du Luxembourg, et François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France.

Intitulée « Assurer le long terme dans un monde de court terme », cette conférence s’est articulée autour de quatre tables rondes dédiées aux thèmes de la volatilité, de l’assurance comme refuge, des taux négatifs et de la réglementation européenne.

Les intervenants ont unanimement souligné que, dans un contexte de déséquilibres économiques et géopolitiques croissants, les assureurs font face à une complexification des risques et à des disruptions. Pour la plupart des participants, les principaux enjeux sont aujourd’hui le climat, la digitalisation, le traitement des données, le vieillissement de la population et la cybersécurité. La présidente de la FFA, Florence Lustman, a rappelé que « la profession est certes exposée à des défis de plus en plus globaux et mondialisés, mais elle a déjà beaucoup investi pour comprendre et maîtriser ces nouveaux risques : ces disruptions sont donc autant un défi qu’une opportunité pour les assureurs ».

La question des taux bas a été largement évoquée et décrite comme un défi majeur. Pour certains participants, ils semblent s’ancrer durablement dans le paysage économique et impliquent une réflexion sur la pertinence des objectifs d’inflation actuels. Jacques de Larosière a souligné que des taux d’intérêt durablement bas auraient « un effet déprimant qui n’inciterait pas les acteurs économiques à entreprendre ».

A cet égard, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a souligné la nécessaire évolution des contrats d’assurance vie. Il a indiqué que les autorités de contrôle étaient prêtes à faciliter cette évolution en soutenant les demandes d'aménagements de la réglementation qui se révèleraient nécessaires.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a rappelé enfin la solidité et la solvabilité des assureurs français et indiqué que « l’assurance [restait] un vecteur stratégique de l’économie et de la cohésion » du pays.

 

Discours d'ouverture par Florence Lustman, Présidente de la Fédération Française de l’Assurance

Keynote speech de Jacques de Larosière, Ancien Directeur Général du FMI

Panel 1 - Comment faire notre métier dans un monde très volatil

Keynote speech de Pierre Gramegna, Ministre des Finances du Luxembourg

Panel 2 - L’assurance, refuge essentiel dans un monde incertain ?

Keynote speech de Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie et des Finances

Panel 3 - Des taux bas aux taux négatifs : comment investir et assurer de manière soutenable ?

Keynote speech de Curtis L. Dickinson, Ministre des Finances du Gouvernement des Bermudes

Panel 4 - La réglementation européenne de Solvabilité 2 au RGPD : modèle pour le reste du monde ou obstacle à la concurrence ?

Discours de clôture de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France

10

À lire aussi