AFFINER LA RECHERCHE

Les inondations meurtrières qui ont touché le Sud-Est de la France du 22 au 24 novembre ont occasionné des sinistres pour un coût provisoire estimé à 285 millions d’euros

02/12/2019

À la suite des inondations qui ont frappé les départements des Alpes-Maritimes et du Var du 22 au 24 novembre dernier, les assureurs ont enregistré à ce jour près de 20 000 déclarations de sinistres. Le coût total des dommages assurés, sur cette seule période, est estimé à 285 millions d’euros.

Les 22, 23 et 24 novembre, de violents épisodes pluvieux se sont abattus dans le Sud-Est de la France. Une semaine après cet événement, les assureurs ont enregistré près de 20 000 déclarations de sinistres. Selon la profession, ces intempéries pourraient occasionner jusqu’à 40 000 sinistres au total, pour un coût estimé à 285 millions d’euros. Ce montant, qui se répartit entre les dégâts causés aux habitations (74 %), aux automobiles (13%) et aux biens professionnels (13%), est corroboré par la modélisation numérique effectuée par la CCR.

Ce bilan sera revu sans doute à la hausse à la suite du second épisode de pluie subi par la région le 1er décembre.

À titre de comparaison, les inondations des 14 et 15 octobre 2018 dans l’Aude avaient occasionné près de 29 000 sinistres pour un coût estimatif global de 256 millions d’euros. L’épisode pluvieux centré sur Béziers des 22, 23 et 24 octobre derniers a engendré 50 000 sinistres pour un coût estimatif de 138 millions d’euros.

Dans chacun des départements touchés par ces intempéries, les assureurs déploient des mesures d’urgence pour accompagner les assurés dans leurs démarches. Les déclarations peuvent être faites par tous moyens et la profession procédera à des avances sur indemnisation selon les besoins pour soutenir au mieux les sinistrés.

La FFA tient à saluer la mémoire des trois secouristes qui ont perdu la vie dans la nuit du 1er au 2 décembre et s’associe à la douleur des familles des onze victimes décédées lors de ces deux derniers week-ends.

9

À lire aussi