AFFINER LA RECHERCHE

La Fédération Française de l’Assurance dévoile les données clés du secteur de l’assurance en matière de finance durable tandis que ses membres s’engagent à contribuer, via leurs investissements, à l’objectif de neutralité carbone en 2050

26/10/2021
  • La Fédération Française de l’Assurance publie aujourd’hui une nouvelle étude exclusive qui fait le point sur les chiffres clés 2020 de l’assurance en matière de finance durable :
    • 113 milliards d’euros de placements verts fin 2020, représentant 5 % des actifs gérés (hors unités de compte), chiffre en hausse de 31 % sur un an ;
    • 74 milliards d’euros d’encours en unités de compte responsables, vertes et solidaires à fin 2020 (+17 % par rapport à fin 2019) ;
    • 74 % des actifs gérés sont couverts par une analyse climat fin 2020.
  • Les membres de la fédération lancent une nouvelle initiative pour définir leurs politiques de dialogue avec les entreprises du secteur des combustibles fossiles, incluant des calendriers d’arrêt de financement des entreprises qui ne renonceraient pas à leurs nouveaux projets de production des énergies fossiles non conventionnelles.

À l’occasion du Climate Finance Day qui se tient aujourd’hui à Paris, la Fédération Française de l’Assurance dévoile les chiffres clés du secteur de l’assurance en matière de finance durable. Les données présentées dans cette nouvelle étude sont issues d’une enquête menée auprès de 22 groupes d’assurance représentant 94 % du montant total des actifs des sociétés d’assurance en France.

Investisseurs de long terme, les assureurs sont des acteurs majeurs du financement de l’économie. Ils ont donc un rôle clé à jouer pour soutenir une croissance durable permettant d’accélérer la transition vers une économie bas-carbone mais aussi pour construire une société plus résiliente face aux risques climatiques.

En 2017, les assureurs ont publié leur feuille de route collective pour dynamiser l’intégration de critères ESG et climat dans leurs stratégies d’investissement. À cette occasion, ils ont mis en place un baromètre ESG-climat pour témoigner collectivement auprès de leurs parties prenantes de leur contribution en faveur de la finance durable. Ce baromètre poursuit un objectif de transparence pour rendre compte des réalisations des assureurs.

En 2020, une nouvelle étape a été franchie avec la création de l’Observatoire de la finance durable, associant les assureurs aux autres acteurs financiers de la place de Paris (banquiers, sociétés de gestion, acteurs du capital-investissement) pour cet exercice de transparence.

L’étude exclusive publiée aujourd’hui, qui complète les travaux de cet Observatoire, détaille les chiffres clés du secteur de l’assurance. Elle présente un état des lieux de l’intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans les stratégies d’investissement des assureurs.

Fin 2020, les placements verts1 des actifs gérés par les assureurs s’établissent à 113 milliards d’euros et affichent une croissance de 31 % sur un an. Viennent s’ajouter 74 milliards d’euros d’encours en unités de compte responsables, vertes et solidaires (+17 % par rapport à fin 2019). Dans le même temps, près de 2 milliards d’euros ont été désinvestis du charbon thermique en 2020 et l’encours exposé n’est donc plus que de 16 milliards d’euros (contre 18 milliards d’euros en 2019).

Par ailleurs, les assureurs évaluent également les risques climatiques de leurs portefeuilles d’investissement : 74 % des actifs gérés sont couverts par une analyse climat en 2020.

Engagement en matière d’investissements

Dans la continuité de cette étude, mais aussi de l’initiative charbon annoncée en 2017 par la profession et de l’objectif de neutralité carbone affiché par la place financière de Paris en 2019, les membres de la Fédération Française de l’Assurance présentent aujourd’hui une nouvelle initiative à propos des énergies fossiles non conventionnelles :

Les membres de la Fédération Française de l’Assurance s’engagent à contribuer, via leurs investissements, à l’objectif de neutralité carbone en 2050.
Dans cet objectif, la Fédération Française de l’Assurance encourage ses membres à définir leurs politiques de dialogue avec les entreprises du secteur des combustibles fossiles, incluant des calendriers d’arrêt de financement des entreprises qui ne renonceraient pas à leurs nouveaux projets de production des énergies fossiles non conventionnelles.

 

Pour accompagner ses membres dans leur démarche et afin de leur fournir des outils et un appui méthodologique, la Fédération Française de l’Assurance est devenue en 2021 institution partenaire des Principes pour l’Investissement Responsable et de la Net Zero Asset Owner Alliance, initiatives soutenues par les Nations Unies.

Selon Florence Lustman, présidente de la Fédération Française de l’Assurance : « L’étude que nous dévoilons aujourd’hui à l’occasion du Climate Finance Day montre la dynamique du secteur de l’assurance en matière de finance durable. Le nouvel engagement que nos membres ont décidé de prendre participera à l’atteinte de l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050. Par ailleurs, nous travaillons également à l’adaptation de notre société aux conséquences du changement climatique. Le principe même de l’assurance consiste à se projeter sur le long terme : nous avons une responsabilité envers les générations futures. »

 

1 Ensemble des actifs dédiés aux thématiques environnementales : les fonds thématiques environnementaux, les infrastructures vertes, les investissements directs en green bonds et l’immobilier vert.

9

À lire aussi