AFFINER LA RECHERCHE

Recommandations sur la définition d'une stratégie charbon

Recommandations sur la définition d'une stratégie charbon

Recommandations sur la définition d'une stratégie charbon
28/11/2019

La Fédération Française de l'Assurance (FFA) a recensé dans un document les recommandations d'ONG, jugées pertinentes par la profession, pour définir une stratégie d’investissement relative au charbon thermique. Chaque membre de la FFA reste libre d’adopter ou non ces recommandations. Plusieurs assureurs français appliquent déjà tout ou partie de ces recommandations dans leur stratégie charbon.

En décembre 2017, la FFA a pris acte de la volonté de ses membres de ne plus investir dans les entreprises qui ne renonceraient pas à leur plan de développement de nouvelles centrales à charbon. À cette occasion, la Fédération a également appelé ses membres à définir une stratégie d’investissement reposant sur la définition de seuils d’investissement selon des critères de part du charbon thermique dans le chiffre d’affaires ou de mix énergétique. À ce jour, les principaux assureurs français, représentant plus de 90 % des actifs gérés par le secteur, sont dotés d’une stratégie d’investissement relative au charbon. En 2018, les assureurs ont ainsi désinvesti 575 M d’euros du secteur du charbon en application des différentes politiques.

Une analyse a été menée par la FFA en 2019 pour évaluer l’exposition des portefeuilles d’actifs financiers des assureurs français aux entreprises considérées comme développeurs de charbon (entreprises ayant annoncé ou prévu des nouveaux projets de mines, de centrales ou d’infrastructures dans le secteur du charbon thermique) listées dans la Global Coal Exit List 2019 développée par l’ONG Urgewald. En considérant les codes ISIN et les codes LEI recensés dans cette base de données, l’exposition des investissements directs des assureurs français aux développeurs de charbon s’élève à 3,2 Mds d’euros (soit 0,1 % de l’ensemble des placements) dont plus de 96 % en obligations d’entreprises.

Consciente de l’urgence climatique, la profession a souhaité se mobiliser davantage. Ainsi, le 2 juillet 2019, la FFA a signé aux côtés d’autres associations professionnelles la déclaration de la place financière de Paris
pour une finance verte et durable. Dans ce cadre, de nouveaux engagements sur les stratégies de sortie du charbon ont été annoncés. Les fédérations professionnelles se sont ainsi engagées à inciter leurs membres à établir, lorsque cela est pertinent au regard de leur activité, des stratégies charbon.

Celles-ci présenteront les mesures engagées ou envisagées pour mettre fin à terme au financement du charbon thermique avec un calendrier global de désengagement.

RSE et Développement durable

À lire aussi

Troisième édition du baromètre d’évaluation de l’intégration des critères ESG-Climat dans les stratégies d'investissement des assureurs

Le baromètre mesure la maturité de la démarche d’investisseur responsable des assureurs concernant l’intégration, dans leurs stratégies d’investissement, de critères environnementaux, sociaux, de gouvernance (ESG) et climat. Le niveau de maturité est évalué au regard des exigences de l’article 173 de la loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte et des attentes des parties prenantes.
Cette troisième édition présente la situation en 2018. Ce suivi s’inscrit dans le cadre des travaux communs menés au sein de la Fédération Française de l'Assurance par le Comité des Investissements et la Commission développement durable pour dynamiser la démarche d’investisseur responsable des assureurs et partager les bonnes pratiques autour de la finance durable.

2nde édition du baromètre d’évaluation de l’intégration des critères ESG-Climat par les assureurs

Le baromètre mesure la maturité de la démarche d’investisseur responsable des assureurs concernant l’intégration, dans leurs stratégies d’investissement, de critères environnementaux, sociaux, de gouvernance (ESG) et climat au regard des exigences de l’article 173 de la loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte et des attentes des parties prenantes. Cette deuxième édition présente la situation en 2017 et illustre les pratiques associées au deuxième exercice des reporting « article 173 ».

Guide de reporting RSE du secteur de l'assurance

Engagés à plusieurs égards sur le long terme, les (ré)assureurs sont des professionnels de la gestion du risque ; à ce titre, ils contribuent au développement durable de la société en accompagnant ses évolutions et en apportant des réponses adaptées aux enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux matériels dans leur sphère d’influence.