AFFINER LA RECHERCHE

Cartographie prospective 2021 des risques de la profession de l’assurance et de la réassurance

Cartographie prospective 2021 des risques de la profession de l’assurance et de la réassurance

Cartographie prospective 2021 des directeurs des risques de l’assurance et de la réassurance
04/02/2021

La FFA publie son 4ème baromètre des risques, élaboré par la Commission Analyse des Risques de la FFA, en interrogeant, fin 2020, les directeurs des risques de la profession. Il leur a été demandé, pour chaque risque identifié, de donner leur appréciation sur la probabilité d’occurrence et sur l’impact potentiel de ce risque sur les sociétés d’assurance et de réassurance à moyen terme. Les risques retenus sont répartis en six catégories : économiques, environnementaux, sociétaux, technologiques, politiques et règlementaires. Ils ont également été interrogés sur les principaux défis auxquels la profession va être confrontée à horizon 5 ans. Les groupes et sociétés ayant répondu à l’édition 2021 de la cartographie des risques représentent plus de 90% du marché.

L’échantillon comporte :

  • des directeurs responsables des risques des sociétés d’assurance représentées au sein de la commission Analyse des Risques de la FFA ;
  • des réassureurs en France membres de la commission de Réassurance de la FFA ou de l'APREF ;
  • des directeurs des risques ou la fonction clé Risques de Solvabilité 2 de plusieurs sociétés adhérentes à la FFA, non représentées au sein de la commission Analyse des Risques.

La première partie du questionnaire permet d’identifier les menaces émergentes.
Pour la quatrième année consécutive, le risque de cyberattaques létales demeure le risque principal pour les sociétés d’assurance et de réassurance. L’année 2020 a en effet été marquée par une augmentation des attaques cyber expliquée en partie par le confinement et l’intensification du télétravail.
Les risques liés à un environnement économique dégradé occupent la deuxième place du baromètre, les directeurs des risques considérant que l’héritage de la crise actuelle pourrait continuer à peser à moyen terme.
Enfin, l’augmentation du risque épidémique réalise la plus forte progression et occupe désormais la troisième position des principaux risques. La crise sanitaire s’est accompagnée d’une meilleure connaissance de ce risque, tant sur sa probabilité d’occurrence que sur son impact, lequel va bien au-delà des seuls effets sur les sociétés d’assurance-vie au travers d’une surmortalité.

La deuxième partie du questionnaire permet d’identifier les défis pour le secteur. Il est demandé de choisir et classer les cinq risques qui peuvent être considérés comme offrant également des opportunités de développement, sans horizon temporel.
Pour un très grand nombre d’acteurs, la qualité des données et leur utilisation représentent le premier axe de travail pour le secteur.
Les 5 enjeux qui suivent affichent des scores très proches. Ils regroupent des thèmes en lien avec les mutations technologiques - cyberattaques létales, ubérisation de l’économie et disruption du secteur de l’assurance - ainsi que deux évolutions profondes très suivies par le secteur - rupture des équilibres démographiques et dérèglement climatique. 

Baromètre des risques émergents

À lire aussi

Cartographie 2020 des risques émergents pour la profession de l'assurance et de la réassurance

La profession de l’assurance et de la réassurance a réalisé sa troisième cartographie des risques. Ce baromètre a été élaboré par la Commission Analyse des Risques, en interrogeant fin 2019 les Directeurs des risques de la profession. Pour chaque risque identifié, ils ont donné leur appréciation sur la probabilité d’occurrence et sur l’impact potentiel – à court et à moyen terme – ainsi que sur les principaux défis de la profession. Les réponses à l’édition 2020 de la cartographie des risques représentent 97 % des placements du secteur en France. Les risques retenus sont répartis en six catégories : économiques, environnementaux, sociétaux, technologiques, politiques et règlementaires.

Deuxième édition du baromètre des risques émergents pour l’assurance

La FFA publie les résultats de la deuxième édition du baromètre des risques pour le secteur de l’assurance et de la réassurance en France. Le risque cyber demeure en première position, tandis que le risque de tensions sociales progresse significativement et occupe désormais la deuxième place du classement à court terme.

Premier baromètre des risques émergents pour l’assurance

Le premier baromètre des risques émergents de l’assurance, élaboré par le groupe de travail « Evolution des risques » de la Commission analyse des risques de la FFA, recense les risques émergents susceptibles d’impacter significativement le secteur de l’assurance et de la réassurance en France.
Cette cartographie s’appuie sur les résultats d’un sondage mené auprès des directeurs des risques des principales sociétés d’assurance et de réassurance en France.