AFFINER LA RECHERCHE

Études et chiffres clés

Études et chiffres clés

Depuis sa mise en place en 2007, la Convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) contribue à faciliter, chaque jour un peu plus, l’accès à l’assurance et à l’emprunt des personnes ayant, ou ayant eu, un grave problème de santé.

Prise en charge par les pouvoirs publics via le versement de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), la perte d’autonomie est également couverte par les organismes d’assurance (les sociétés d’assurance, les mutuelles « 45 » et les institutions de prévoyance).

Destinés aux travailleurs indépendants non agricoles, les contrats prévoyance Madelin sont commercialisés depuis 1994.

L'assurance d'un prêt (ou assurance emprunteur) est une assurance temporaire, limitée à la durée d'un emprunt, qui garantit le remboursement de celui-ci en cas de décès. Elle est le plus souvent complétée par des garanties d'assurance de personnes couvrant les risques d'incapacité, d'invalidité et éventuellement de perte d'emploi.

Le montant des cotisations au titre des contrats d’assurance emprunteur est de 9,1 milliards d’euros en 2017.

Les contrats d’assurance en cas de vie représentent près de 55 % de l’ensemble des contrats d’assurance vie souscrits à titre individuel. Ils regroupent les contrats à vocation d'épargne et de retraite sous forme de «capital différé» et/ou de «rente». Quel est le profil du souscripteur ? Quelles sont ses motivations et ses critères de choix ? Focus sur les résultats d'une enquête réalisée en mars 2014 par l’Association française de l’assurance (AFA)* auprès de 5 586 souscripteurs d’un contrat d’assurance en cas de vie à adhésion individuelle.