AFFINER LA RECHERCHE

Études et chiffres clés

Études et chiffres clés

Vous trouverez, ci-dessous, les indices composites utilisés dans la réévaluation de différents montants comme par exemple ceux figurant dans les contrats « risques d’entreprises », « bris de machines », « bris des glaces », « RCG ». Ces indices sont mis à jour tous les trimestres par la Fédération Française de l'Assurance (FFA).

Conscients des enjeux de durabilité, les assureurs doivent tenir compte des conséquences de leurs investissements d’aujourd’hui pour ne pas entraîner des déséquilibres environnementaux et sociaux dont ils auront demain à en assurer les conséquences. La présente étude dresse un état des lieux de l’intégration des facteurs ESG dans les stratégies d’investissements des assureurs, avec un focus sur les chiffres clés du secteur.

En 2018, le parc des véhicules assurés par un contrat flotte d’entreprises à usage professionnel est estimé à plus de 4,1 millions de véhicules, en hausse de 5 %. Il représente 7,7 % de l’ensemble du parc des véhicules assurés.

L’année 2018 se caractérise par une hausse moins marquée du parc des véhicules de 1ère catégorie hors flottes : + 0,9 % contre + 1,4 % en 2017. Il est estimé à 42,562 millions de véhicules dont 41,412 millions assurés en métropole.

Le baromètre mesure la maturité de la démarche d’investisseur responsable des assureurs concernant l’intégration, dans leurs stratégies d’investissement, de critères environnementaux, sociaux, de gouvernance (ESG) et climat. Le niveau de maturité est évalué au regard des exigences de l’article 173 de la loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte et des attentes des parties prenantes.
Cette troisième édition présente la situation en 2018. Ce suivi s’inscrit dans le cadre des travaux communs menés au sein de la Fédération Française de l'Assurance par le Comité des Investissements et la Commission développement durable pour dynamiser la démarche d’investisseur responsable des assureurs et partager les bonnes pratiques autour de la finance durable.

Le baromètre mesure la maturité de la démarche d’investisseur responsable des assureurs concernant l’intégration, dans leurs stratégies d’investissement, de critères environnementaux, sociaux, de gouvernance (ESG) et climat au regard des exigences de l’article 173 de la loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte et des attentes des parties prenantes. Cette deuxième édition présente la situation en 2017 et illustre les pratiques associées au deuxième exercice des reporting « article 173 ».

Le baromètre ESG-Climat mesure la maturité de la démarche d’investisseur responsable des assureurs concernant l’intégration, dans leurs stratégies d’investissement, de critères environnementaux, sociaux, de gouvernance (ESG) et climat. Le niveau de maturité est évalué au regard des exigences de l’article 173 de la loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte et des attentes des parties prenantes.

Le chiffre d’affaires de l’assurance automobile représente 39 % de l’ensemble des cotisations des assurances de dommages aux biens et de responsabilité civile.
L’automobile des particuliers, avec un chiffre d’affaires de 18,5 milliards d’euros en 2015, représente 56 % des assurances souscrites par les particuliers en IARD (incendies, accidents et risques divers) et progresse de + 1,7 %.
On estime à 40,9 millions le nombre de véhicules de 1ère catégorie hors flottes* assurés en 2015 (+ 1,7%), dont 39,8 millions en métropole.
Le marché de l’assurance automobile est très concurrentiel avec près de 100 acteurs.

*Véhicules de 1ʳᵉ catégorie : véhicules 4 roues à moteur dont le poids total autorisé en charge est inférieur ou égal à 3,5 tonnes
 

Fin 2014, 3,9 millions de deux-roues sont en circulation en France, un nombre en très léger repli par rapport à 2013, et représentent 8% de l’ensemble des véhicules assurés. Sur 20 ans, on constate une forte augmentation du parc et une baisse de la fréquence des accidents corporels.

En 2013, 3,9 millions de deux-roues sont en circulation en France, un nombre stable par rapport à 2012. La sinistralité s’améliore mais demeure à un niveau élevé.