AFFINER LA RECHERCHE

Études et chiffres clés

Études et chiffres clés

En 2018, selon les données collectées par le CTIP, la FFA et la FNMF, le marché des assurances santé et prévoyance progresse de 2,8 % et représente 60,3 Md€ de cotisations(1). Cette croissance est un peu plus forte pour les contrats collectifs (+3,3 % contre +2,4 % pour les contrats individuels).

En 2017, selon les données collectées par le CTIP, la FFA et la FNMF, le marché des assurances santé et prévoyance progresse de 3 % et représente 58,6 Md€ de cotisations(1). Cette croissance est portée par les contrats collectifs (+4,6 % contre +1,5 % pour les contrats individuels) qui représentent la moitié des cotisations.

A la fin du premier semestre 2017, les cotisations des Plans d’Epargne Retraite Entreprises1 sont en hausse de 2,4 % et atteignent 1 267 millions d’euros, dont 43 millions d’euros de versements volontaires (- 2,3%).

Trois familles d’assureurs proposent des garanties santé et prévoyance en France : les institutions de prévoyance régies par le code de la sécurité sociale, les sociétés d’assurance régies par le code des assurances et les mutuelles régies par le code de la mutualité.

En 2016, le marché de la complémentaire santé et de la prévoyance est en croissance de 1,6 % et représente 56,7 Md€ de cotisations. Il a été tiré par la progression des contrats collectifs (+2,7 % contre +0,6 % pour les contrats individuels) qui représentent désormais la moitié des cotisations.

Les assureurs ont versé 1 265 millions d’euros d'indemnités (hors sécheresse) au titre de l'assurance des catastrophes naturelles en 2016

A la fin du premier trimestre 2017, les cotisations des Plans d’Epargne Retraite Entreprises¹ sont en hausse de 4,8 % et atteignent 607 millions d’euros, dont 22 millions d’euros de versements volontaires (- 8,3%).

En 2016, les cotisations des Plans d’Epargne Retraite Entreprises¹ sont en hausse de 6 % et atteignent 2,4 milliards d’euros, dont 163 millions d’euros de versements volontaires (+11 %).

Le plan d’épargne retraite populaire (Perp), créé par la loi du 21 août 2003, permet à chacun, de se constituer une épargne retraite, en complément des régimes de retraite obligatoires par répartition. Il a également pour objet la constitution d’une épargne affectée à l’acquisition de la résidence principale à l'âge de la retraite.

En 2014, les contrats de retraite d’entreprises se caractérisent par une baisse des cotisations de 4 % et un niveau de prestations stable par rapport à 2013.

Les premiers contrats de retraite destinés aux travailleurs non-salariés (TNS) ont été commercialisés en 1994.  Depuis plus de 20 ans, ces contrats dits « Madelin » se sont fortement répandus parmi les TNS. Aujourd’hui près de la moitié des TNS en activité sont détenteurs d’un contrat auprès des sociétés d’assurances.