AFFINER LA RECHERCHE

Études et chiffres clés

Études et chiffres clés

L’article L. 132-9-4 du code des assurances prévoit que les organismes professionnels représentatifs, dont la FFA, publient, chaque année, un bilan de l’application des dispositifs dits AGIRA 1 et AGIRA 2 par leurs membres.

Assurance vie, patrimoine des ménages, protection sociale, assurances maladies... retrouvez tous les chiffres des assurances de personnes depuis 2009. Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la Fédération Française de l’Assurance (FFA) et concernent les sociétés d’assurances relevant du Code des assurances.

L’article L.132-9-4 du code des assurances prévoit que les organismes professionnels représentatifs, dont la FFA, publient, chaque année, un bilan de l’application des dispositifs dits AGIRA 1 et AGIRA 2 par leurs membres.

En 2018, le nombre de contrats Multirisques Habitation (MRH) (41,9 millions) progresse de 2,0 % : + 1,6 % pour les contrats occupants et + 4,2 % pour les contrats non occupants. 

Publication du bilan de l’application des dispositifs Agira 1 et Agira 2 par les organismes professionnels représentatifs (code des assurances, article A. 132-9-6)

Publication du bilan 2017 de l’application des dispositifs AGIRA 1 et AGIRA 2 par la FFA (code des assurances, article A. 132-9-6)

Le nombre de bénéficiaires de la CMU-C s’élève à 5,5 millions en 2016, en moyenne annuelle, en hausse de 3,2 % en un an (+ 4,4 % en 2015).

Retrouvez les principaux chiffres et les événements marquants du marché mondial et du marché français de la réassurance en 2016 et au 1er semestre 2017.

Publication du bilan 2016 de l’application des dispositifs AGIRA 1 et AGIRA 2 par la FFA (code des assurances, article A. 132-9-6)

Retrouvez les principaux chiffres et les événements marquants du marché mondial et du marché français de la réassurance en 2015.

En 2015, l’ensemble des cotisations des contrats multirisques habitation (MRH), toutes garanties confondues (y compris Catastrophes naturelles), est estimé à 9,5 milliards d’euros, en hausse de 4,2 %.