AFFINER LA RECHERCHE

Les contrats d’assurance retraite en 2016: hausse des cotisations et des prestations

En 2016, les cotisations des contrats d’assurance retraite s’élèvent à 12,1 milliards d’euros et les prestations à 8,0 milliards d’euros. 

Des cotisations en légères progression à périmètre constant

L’ensemble des cotisations des contrats d’assurance retraite souscrits auprès des sociétés d’assurances s’élève à 12,1 milliards d’euros en 2016, soit une hausse de 9 %. Cette évolution tient compte d’une opération exceptionnelle sur un contrat à prestations définies (article 39) d’un montant de 0,9 milliard d’euros. Hors cette opération, les cotisations des contrats d’assurance retraite sont en légère progression en 2016 (+1 %).

Les cotisations des contrats de particuliers, en baisse de 1,5 % par rapport à 2015, s’élèvent à 5,7 milliards d’euros en 2016 et représentent 47 % des cotisations.

Les contrats de retraite d’entreprises ont collecté 6,4 milliards d’euros en 2016. En forte progression de 21,2 % sur un an, ils représentent 53 % des cotisations. Cette hausse est également la conséquence directe de l’opération exceptionnelle susmentionnée. Hors cette opération, les cotisations des contrats de retraite d’entreprises sont en progression plus modérée en 2016 (+4%).
 

Cotisations (en milliards d'euros)

Contrats d’assurance retraite en 2016 : hausse des cotisations

Source FFA
 

Parmi les contrats de particuliers, les contrats de retraite Madelin des travailleurs non-salariés (TNS) représentent la part la plus importante (22 %) rapportée à l’ensemble des cotisations tous contrats confondus. Ils se situent devant les Perp (19 %), les contrats « Préfon, Fonpel, CRH… » (4 %) et les contrats « Madelin agricole » (2 %).

Pour les contrats d’entreprises, les PER entreprises (article 83 + PERE) représentent 20 % des cotisations, les contrats à prestations définies (article 39) 19 %, les contrats d’indemnités de fin de carrière (IFC) 12 % et les contrats en sursalaire (article 82) et autres contrats d’entreprises, 2 %.
 

Des évolutions de prestations contrastées

En 2016, le montant des prestations versées au titre des contrats d’assurance retraite s’élève à 8,0 milliards d’euros, en progression de 1,1 % sur l’année.

Les prestations relatives aux contrats de retraite d’entreprises baissent de 3 % pour s’établir à 5,3 milliards d’euros en 2016. Elles représentent 66 % du total des prestations.

Avec 2,7 milliards d’euros de prestations en 2016, les contrats de particuliers, progressent de 10 % et représentent 34 % de l’ensemble des prestations.
 

Prestations (en milliars d'euros)

Contrats d’assurance retraite en 2016 : hausse des prestations

Source FFA
 

Des provisions mathématiques en croissance

Fin 2016, le montant des engagements des sociétés d’assurances au titre des contrats d’assurance retraite s’élève à 190,3 milliards d’euros, en progression de 6 % sur un an.

Ces provisions représentent 12 % de l’ensemble des provisions mathématiques des contrats d’assurance vie au 31 décembre 2016.

Les contrats d’entreprises représentent la plus grande partie de ces engagements (60 %) dont 29 % pour les PER entreprises (article 83 + PERE), 22 % pour les contrats à prestations définies (article 39), 7 % pour les contrats d’indemnités de fin de carrière (IFC) et 2 % pour les contrats en sursalaire (article 82) et les autres contrats d’entreprises.

Parmi les contrats de particuliers (40 %), les contrats de retraite Madelin des travailleurs non salariés non agricoles représentent la part la plus importante de ces engagements (18 %). Ils se situent devant les contrats « Préfon, Fonpel, CRH… » (11 %), les Perp (8 %), et les contrats Madelin agricole (3 %). 
 

Chiffres clés 2016 (source FFA)

Cotisations : 12,1 milliards d’euros (+ 9 %) – Hors opération exceptionnelle : + 1%
Prestations : 8 milliards d’euros (+ 1 %)
Provisions mathématiques : 190,3 milliards d’euros (+ 6 %)

 

Le financement de la retraite en France

Les sociétés d’assurances interviennent en complément des régimes obligatoires de retraite, en concurrence avec les autres organismes d’assurances habilités à proposer des contrats de retraite supplémentaire : les mutuelles relevant du Code de la mutualité et les institutions de prévoyance régies par le Code de la sécurité sociale.

Les régimes obligatoires de retraite (régimes de base et complémentaires) ont versé 302,5 milliards d’euros de prestations en 2015. Au cours de la même année, les organismes d’assurances complémentaires (sociétés d’assurances, mutuelles et institutions de prévoyance) et les organismes gestionnaires de Perco ont versé 5,7 milliards d’euros de prestations au titre de la retraite, soit 1,9 % de l’ensemble des prestations versées au titre des régimes de retraite en 2015.

Source FFA