AFFINER LA RECHERCHE

L’emploi des seniors (données 2013)

Le thème de l'emploi des seniors est traité par les partenaires sociaux de l'assurance au travers de plusieurs accords : mixité diversité, contrat de génération et, plus récemment, accord relatif au Pacte de responsabilité et de solidarité signé le 8 décembre 2014. Cet accord prévoit de porter une attention particulière à la sécurisation du parcours professionnel des seniors de 57 ans et plus. Publié fin 2014, un rapport de l’Observatoire de l’Evolution des Métiers de l'Assurance sur la mixité et la diversité dans les sociétés d’assurances consacré aux jeunes et aux seniors  souligne que l’amélioration des conditions de travail des seniors, l’aménagement des fins de carrière ou encore la transition entre activité et retraite constituent des éléments importants de l’emploi et du maintien dans l’emploi des seniors.
 

Les engagements en faveur de l'emploi des seniors

Ce rapport fait notamment état des mesures adoptées par les sociétés d’assurances, en lien avec les incitations développées par la branche, pour aménager les fins de carrière (temps partiel de fin de carrière, crédit horaire, télétravail, bilan retraite ou stages de préparation retraite par exemple).

Afin de sécuriser les parcours professionnels, les sociétés d’assurances veillent également à la formation des seniors. Elles encouragent, entre autres, la validation des acquis de l’expérience (VAE) afin de permettre aux collaborateurs qui le souhaitent de faire reconnaître leur expérience et leur expertise en vue d’obtenir une certification professionnelle.

Quelques données sur l’emploi des seniors

A fin 2013, on comptait 24 238 personnes âgées de 55 ans et plus dans les sociétés d’assurances. Une augmentation annuelle de 2,2% qui marque cependant une décélération par rapport à 2012 (+4,0%) et 2011 (+5,9%). En 2002, seulement 1 salarié sur 13 avait plus de 55 ans ; en 2013, c’est le cas d’1 salarié sur 6.

L’importance de cette population (16,9%) dans les effectifs globaux est ainsi supérieure à celle des collaborateurs âgés de moins de 30 ans (14,2%). L’augmentation du taux d’activité des seniors s’explique notamment par le vieillissement des générations du baby-boom,  le recul de l’âge de la retraite. L’âge moyen de cessation d’activité passe de 57 ans et 5 mois en 2005 à 60 ans et 4 mois en 2013 (identique à celui de 2012).