AFFINER LA RECHERCHE

L’assurance automobile des particuliers en 2015

Le chiffre d’affaires de l’assurance automobile représente 39 % de l’ensemble des cotisations des assurances de dommages aux biens et de responsabilité civile.
L’automobile des particuliers, avec un chiffre d’affaires de 18,5 milliards d’euros en 2015, représente 56 % des assurances souscrites par les particuliers en IARD (incendies, accidents et risques divers) et progresse de + 1,7 %.
On estime à 40,9 millions le nombre de véhicules de 1ère catégorie hors flottes* assurés en 2015 (+ 1,7%), dont 39,8 millions en métropole.
Le marché de l’assurance automobile est très concurrentiel avec près de 100 acteurs.

*Véhicules de 1ʳᵉ catégorie : véhicules 4 roues à moteur dont le poids total autorisé en charge est inférieur ou égal à 3,5 tonnes
 

Une hausse contenue des cotisations

Les cotisations de l’ensemble de l’assurance automobile s’élèvent à 20,4 milliards d’euros en 2015, en hausse de + 1,8 % par rapport à 2014. Cette hausse est cependant plus modeste que celles observées les années précédentes.

Véhicules de 1ère catégorie hors flottes*
2011
2012
2013
2014
2015
Cotisations
14,9 Md€
15,5 Md€
15,8 Md€
16,1 Md€
16,4 Md€
   Variation annuelle
+ 3,6 %
+ 3,5 %
+ 2,2 %
+ 2,2 %
+ 1,6 %
Parc
38,6 M
39,2 M
39,6 M
40,2 M
40,9 M
   Variation annuelle
+ 1,4 %
+ 1,4 %
+ 1,1 %
+ 1,5 %
+ 1,7 %
*Véhicules de 1ʳᵉ catégorie : véhicules 4 roues à moteur dont le poids total autorisé en charge est inférieur ou égal à 3,5 tonnes
 

La couverture obligatoire de la responsabilité civile (RC) représente plus de 36 % des cotisations de l'assurance automobile en 2015 (soit 7,4 milliards d'euros, en hausse de + 1,5 %). Après deux années de hausse de plus d’un point des cotisations RC, on observe en 2015 une baisse des cotisations obligatoires RC de l’ordre de - 0,2 % à parc constant.

Une sinistralité modérée

L’année 2015 se caractérise par une baisse des fréquences de tous les sinistres automobiles, à l’exception de la fréquence des sinistres RC matériels qui augmente de + 0,7 %.

Le ratio combiné comptable net de réassurance s’établit à 103 % des primes pour l’ensemble du marché automobile et reste stable par rapport à 2014.

En 2015, pour les seuls véhicules de 1ère catégorie hors flottes, 7,6 millions de sinistres ont été indemnisés, soit une baisse de - 1,4 % par rapport à 2014. 

Sinistres matériels
Les sinistres matériels sont en légère hausse en 2015, qu’il s’agisse des sinistres de responsabilité civile, des dommages au véhicule et du vol (+ 1,6 %), ou des bris de glaces (+ 2,3 %).

La fréquence des vols en 2015 est en légère baisse par rapport à 2014 (- 2,7 %). Parallèlement, le coût moyen évalué à 3 075 € a enregistré une hausse de + 6,2 %, comparable à celle observée en 2014.

En ce qui concerne le bris de glaces, le coût moyen d’un sinistre continue d’augmenter sensiblement avec une progression de + 4,7 % en 2015. Cette hausse s’explique par l’évolution de la technologie embarquée sur les pare-brise et par un changement dans la structure des sinistres conduisant à moins de réparations et de plus remplacements.

Sinistres corporels
Le nombre d’accidents corporels recensés par les pouvoirs publics est en baisse de - 2,7 % en 2015 par rapport à 2014.
Alors que les blessés légers (blessés sans AIPP*) représentent la majorité des sinistres corporels (environ 71 %) leur indemnisation ne représente que 5 % de l’ensemble des indemnités versées. A contrario, les blessés les plus graves (dont le taux d’AIPP est supérieur ou égal à 20 %) ne représentent que 2 % des sinistres corporels, soit environ 3 000 blessés par an pour 58 % de la charge des indemnités versées.

*atteinte à l’intégrité physique et/ou psychique

Aléas climatiques
Sur la période 1999-2015, le poids des garanties directement liées aux aléas climatiques et à leurs impacts sur les véhicules, est compris entre 0,6 % et 3,6 % de la charge annuelle des sinistres, avec une moyenne annuelle de 1,8 %.

En 2015, les événements naturels représentent 1,2 % de la charge des sinistres, en baisse sensible par rapport à l’année 2014 qui se situait à un niveau très élevé.

Répartition de la charge des sinistres selon la garantie (hors assistance)

Répartition de la charge des sinistres selon la garantie 2015 (hors assistance)

Hausse modérée de la prime moyenne

La prime moyenne globale d’un véhicule assuré en mono contrat s’établit à 400 € en 2015, stable par rapport à 2014. Pour un contrat assuré au tiers (RC, vol, incendie et bris de glace), la prime moyenne est estimée à 237 €. Pour un contrat tous risques, la prime moyenne est de 487 € (hors assistance).

  • Niveau de prime moyenne selon le type de contrat (véhicules de 1ʳᵉ catégorie hors flottes)

 
Prime
moyenne 2015 
Variation
2015/2014
Variation
2014/2013
Variation
2013/2012
Ensemble Véhicules 1ʳᵉ catégorie
400 €
0 %
+ 0,9 %
+ 0,9 %
Véhicules assurés au tiers*
237 €
+ 0,3 %
+ 1,2 %
+ 1,6 %
   Dont Responsabilité civile
146 €
+ 0,3 %
+ 1,0 %
+ 1,8 %
Tous risques (hors assistance)
487 €
+ 0,4 %
+ 1,4 %
+ 1,2 %
* Véhicules assurés en RC, Vol, Incendie et Bris de glaces

700 000 véhicules sans assurance

En 2015, selon une étude de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), dans 6 % des accidents mortels et 4,5 % des accidents corporels, un véhicule n'a pas d'assurance. Cela représente 206 personnes tuées en 2015 dans un accident impliquant un véhicule non assuré. La proportion de véhicules sans assurance parmi l’ensemble des véhicules motorisés impliqués dans les accidents s’élève à 2,9 %. La part des véhicules sans assurance impliqués dans un accident mortel atteint un pic en 2015 et a augmenté de + 1,6 point depuis 2000.
Au total, ce sont 700 000 véhicules qui circulaient sans assurance en 2015 selon l’ONISR.

Les évolutions du parc automobile

L’année 2015 se caractérise par une croissance sensible des immatriculations de voitures particulières : + 7 % après une hausse modérée de + 1 % enregistrée en 2014.

En 2015, le nombre d’immatriculations de véhicules neufs, 2,3 millions, poursuit sa croissance mais à un rythme beaucoup plus soutenu : + 6,1 % en 2015 contre + 0,3 % en 2014. Pour la deuxième année consécutive, les immatriculations de véhicules d’occasion sont en hausse : + 1,7 % après + 1,1 % en 2014.
Les immatriculations de voitures particulières et commerciales progressent de + 1,8 % et celles des véhicules utilitaires d’occasion de +1,1 %.

Au niveau de l’Union européenne, l’année 2015 est celle d’une forte reprise des immatriculations de voitures particulières et commerciales de l’ordre de + 9 %. Même si sur l’ensemble des principaux pays européens on observe une hausse sensible des immatriculations, ce sont l’Espagne et l’Italie qui enregistrent les plus fortes progressions (respectivement + 20,9 % et + 15,8 %).

Sources : CCFA, FFA