AFFINER LA RECHERCHE

Premier baromètre des risques émergents de l’assurance

Premier baromètre des risques émergents pour l’assurance

Dans le cadre des rencontres de l’AMRAE, Bernard Spitz, Président de la FFA, a présenté les résultats du premier baromètre des risques émergents de l’assurance. Cette cartographie, élaborée par le groupe de travail « Evolution des risques » de la Commission analyse des risques de la FFA, recense les risques émergents susceptibles d’impacter significativement le secteur de l’assurance et de la réassurance en France.

Le travail s’appuie sur les résultats d’un sondage1 mené auprès des directeurs des risques des principales sociétés d’assurance et de réassurance en France.

Les risques émergents identifiés se répartissent en six catégories : économiques, environnementaux, politiques, sociétaux, technologiques et réglementaires. Ils ont été classés selon leur probabilité d’occurrence et leur impact potentiel à court et à moyen terme (1 et 5 ans).

Le risque cyber : la menace la plus prégnante pour le secteur de l’assurance et de la réassurance

D’ici fin 2018, le risque cyber, par l’ampleur de ses conséquences économiques et géopolitiques potentielles, apparait comme le risque principal pour les assureurs et les réassureurs. Les nombreuses attaques menées en 2017 contre les entreprises amplifient cette appréciation. Dans ce contexte, la Commission Cyber Risk du Club des Juristes, présidée par Bernard Spitz, qui vient de publier le rapport « Assurer le risque cyber », présente un ensemble de préconisations pour mieux prévenir et assurer ce risque.

Parmi les autres risques susceptibles d’impacter leur activité à court terme, les assureurs et les réassureurs ont également identifié les incertitudes relatives au système financier, en raison de la surliquidité qui alimente des bulles spéculatives ; le changement climatique, à l’origine de catastrophes naturelles de grande ampleur ; l’impact de l’avalanche réglementaire qui pèse sur la profession ; le climat de grande tension qui anime la politique internationale et, à horizon 2022, la disruption, engendrée par de nouvelles technologies comme la blockchain, les plateformes ou l’intelligence artificielle.

Un baromètre des risques émergents au service du pilotage de l’activité des assureurs et des réassureurs

Réalisé annuellement, le baromètre des risques émergents de la FFA participera à nourrir les exercices ORSA (Own Risk and Solvency Assessment) auxquels les assureurs et les réassureurs sont tenus dans le cadre de Solvabilité 2. Cette cartographie a donc vocation à identifier les éléments susceptibles d’impacter la situation financière ou la solvabilité des entreprises d’assurance. Elle leur permettra d’intégrer les risques émergents les plus significatifs dans le pilotage de leur stratégie de développement.

Pour Bernard Spitz, Président de la FFA : « La réalisation de cette cartographie témoigne de la volonté des assureurs et des réassureurs à s’engager dans un travail constant d’anticipation et de gestion des risques. »

1Sondage mené fin 2017 auprès des 30 principales sociétés d’assurance et de réassurance représentant un chiffre d’affaires de 227 Md€ et un total de placements de 2 242 Md€ fin 2016.

Annexe - Premier baromètre des risques émergents pour l'assurance - 1/2
Premier baromètre des risques émergents pour l'assurance

Annexe - Premier baromètre des risques émergents pour l'assurance - 2/2
Premier baromètre des risques émergents pour l’assurance