AFFINER LA RECHERCHE

Ouragan Irma : les assureurs poursuivent leur mobilisation

Ouragan Irma : les assureurs poursuivent leur mobilisation

Les représentants de la profession poursuivent leur mobilisation pour accompagner leurs assurés sinistrés par l’ouragan Irma. 

Les assureurs de la FFA, en étroite collaboration avec le Comité des Assureurs Antilles-Guyane (CAAG), étendent leurs mesures exceptionnelles annoncées dès le 8 septembre :

  • Avances : tout assuré dont la résidence principale est inhabitable recevra une avance immédiate de son assureur pour faire face à ses besoins urgents.
  • Pillage chez les particuliers : tout particulier assuré contre le vol, s'il est victime de pillage, bénéficiera de cette garantie, hors application des conditions d’effraction ou d’agression qui y sont généralement liées.
  • Déblayage des véhicules : le coût du transport des véhicules assurés, endommagés sur la voie publique sera pris en charge dans tous les cas par son assureur.

Pour rappel, les assureurs se sont déjà engagés le 8 septembre à :

  • Autoriser les déclarations de sinistres par tous moyens : téléphone, Internet, lettre simple.
  • Accepter les déclarations de sinistres au-delà du délai réglementaire de 10 jours à partir de la déclaration de l’état de catastrophe naturelle, et ce jusqu'au 15 octobre prochain.
  • Etre compréhensif quant aux moyens d’attester des dommages. La facture est la règle contractuelle mais compte tenu des circonstances tout autre justificatif (photo, témoignages, ...) pourra être présenté.

La profession est en contact avec les réseaux d'experts qui interviendront dès que les conditions d'accès et de circulation le leur permettront. Les assureurs rappellent que le régime des catastrophes naturelles s’applique à Saint-Martin et Saint-Barthélemy de la même façon qu’en métropole. Ils précisent qu'aucun assuré ne s'y verra appliquer de pénalités de franchise.

Pour Bernard Spitz, Président de la FFA : « La mobilisation des assureurs est pleine et entière aux côtés des sinistrés, des secouristes et des services de l'Etat. C’est de cette solidarité et de cet engagement professionnel dont j'ai voulu témoigner aux habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, en participant à la délégation conduite par le Président de la République. »