AFFINER LA RECHERCHE

 « Sur la route, assurons-nous de transmettre les bons gestes » : une campagne de sensibilisation de l’association Attitude Prévention

Etude Attitude Prévention : des parents piétons loin d’être exemplaires sur le chemin de l’école

En cette période de rentrée, l’association Attitude Prévention dévoile les résultats de son étude sur le comportement des parents en tant que piétons lors des trajets scolaires et périscolaires. 8 parents sur 10 admettent avoir déjà eu un comportement à risque dans la rue en présence de leur enfant. De leur coté, 9 enfants sur 10 affirment avoir déjà remarqué ces comportements chez leurs parents.
Pour sensibiliser les Français à l’importance des bons gestes sur ces trajets du quotidien, Attitude Prévention diffuse un spot en TV sur le trajet piéton domicile-école.

Des comportements à risque en hausse…

Lors des trajets scolaires et périscolaires, 79 % des parents ont déjà eu au moins un comportement imprudent dans la rue en présence de leur enfant. Des mauvais comportements qui augmentent par rapport à 2016 (+ 5 points).
Parmi les principales prises de risque :

  • 60 % des parents ont déjà utilisé leur téléphone portable pour passer/recevoir des appels,
  • 52 % ont déjà traversé en dehors des passages protégés,
  • 47 % ont déjà utilisé leur téléphone portable pour envoyer / lire des textos ou des mails, 
  • 37 % ont déjà traversé lorsque le feu piéton était rouge,
  • 31 % ont déjà marché sur la chaussée plutôt que sur le trottoir,
  • 28 % ont déjà marché en regardant leur téléphone (applis, jeux…).

Dans le cas où une tierce personne vient chercher l’enfant à l’école, seul ¼ des parents donne des consignes de sécurité sur le trajet.
 

...remarqués par les enfants 

Originalité de l’étude : donner la parole aux enfants pour connaître leur ressenti sur les comportements de leurs parents en tant que piéton. Le résultat est sans appel, puisque 90 % des enfants ont déjà identifié un comportement à risque chez leurs parents dans la rue. 42 % des enfants déclarent même avoir déjà fait une remarque à leurs parents sur ces mauvais comportements, alors que seuls 28 % des parents reconnaissent avoir été repris par leurs enfants.

Pour les enfants, les deux principaux comportements à risque de leurs parents sont l’utilisation du téléphone portable à 80 % et le fait de traverser en dehors des passages protégés à 62 %.

Interrogés sur leurs comportements en tant que futurs parents, les enfants déclarent vouloir réduire les situations à risque dans la rue et, de ce fait, transmettre les bonnes attitudes à leurs futurs enfants. Un bémol cependant sur l’utilisation du téléphone portable, puisque 52 % des enfants pensent qu’ils s’en serviront dans la rue en présence de leur enfant.

Enfin, l’étude montre que la transmission des bons gestes est primordiale et se fait par l’exemple. Ainsi, un enfant est plus enclin à avoir un comportement à risque dans le futur s’il a déjà vu l’un de ses parents en avoir un. A titre d’exemple, 45 % des enfants dont le parent a déjà traversé en dehors des passages protégés pensent qu’il leur arrivera de le faire en présence de leur enfant (contre 32 % au global).

 

Un spot de sensibilisation sur le chemin de l’école

Alors que les enfants viennent de reprendre le chemin de l’école, l’association Attitude Prévention poursuit sa campagne de prévention « Sur la route, assurons-nous de transmettre les bons gestes » dans les médias en diffusant, jusqu’au 10 septembre 2017, un spot sur le trajet piéton domicile-école.

« Les résultats de notre étude mettent en évidence l’influence de l’exemplarité des parents dans la rue sur les comportements futurs de leurs enfants. Pour lutter contre la sinistralité piétonne, notre campagne veut sensibiliser les parents à l’importance d’adopter les bons gestes lors des déplacements quotidiens avec leurs enfants. Et il y a urgence, puisque l’accidentalité routière se détériore principalement chez les piétons », commente Patrick Jacquot, Président d’Attitude Prévention.

Cette campagne permet aussi d’alerter tous les usagers de la route sur la vulnérabilité des piétons.

Chiffres de la mortalité piétonne en 2016

En 2016, 559 piétons ont été tués, soit 16 % de la mortalité routière.  Avec une hausse de 19 % par rapport à 2015, c’est la catégorie d’usagers dont la mortalité augmente le plus. 

En savoir plus sur le site de l'association Attitude Prévention.