AFFINER LA RECHERCHE

Chiffres de l’assurance vie 2018 : la collecte nette s’élève à 22,4 milliards d’euros, un résultat annuel encourageant en dépit d’un mois de décembre négatif

Dans un environnement économique et financier incertain, la collecte nette de l’assurance vie s’établit à 22,4 Md€ en 2018, en très net progrès par rapport à 2017 (8,3 milliards d’euros).

En apportant sur l’année un soutien proche de 11 milliards d’euros au financement en actions, le niveau le plus élevé depuis 2007, l’assurance française a joué pleinement son rôle de financeur des entreprises et de soutien à l’investissement productif.

Cette performance est réalisée en dépit d’un mois de décembre en repli (-0,6 milliard d’euros, seul mois négatif de 2018), notamment en raison d’une chute de l’investissement en UC suscitée par les inquiétudes des épargnants face à la volatilité du marché (0,2 milliard en décembre 2018 contre 2,1 milliards en décembre 2017).

Dans un contexte économique marqué par une baisse de la croissance du PIB (1,5 %, après 2,3 % en 2017) et une stabilité globale des placements financiers des ménages, l’assurance vie reprend des couleurs.

Avec 39,5 milliards d’euros, l’année 2018 s’inscrit comme la meilleure année de l’histoire en termes de volumes de souscription d’UC. Troisième meilleure collecte brute annuelle après 2010 et 2006, le montant des cotisations collectées par les sociétés d’assurance est de 140,1 milliards d’euros (134,6 milliards d’euros en 2017). Les prestations reculent à 117,7 milliards d'euros (126,3 milliards d'euros en 2017).

L’encours des contrats d’assurance-vie (provisions mathématiques + provisions pour participation aux bénéfices) s’élève à 1 700 milliards d’euros à fin décembre 2018, en progression de 1 % sur un an.

En 2018, l’assurance vie a permis d’investir près de 11 milliards d’euros en actions, ce montant constituant un point haut depuis 2007.

Pour Bernard Spitz, président de la FFA : « Avec 54 millions de contrats et 38 millions de bénéficiaires, l’assurance vie reste le placement favori des Français. Face aux incertitudes de l’avenir, ce produit protège l’épargne en offrant les meilleures garanties de long terme, et remplit son rôle de financeur de l’économie. »