AFFINER LA RECHERCHE

Prev’Attitude : une journée pour alerter sur les accidents de la vie courante, risques accrus pendant le confinement

Chute, incendie, noyade, intoxication... Chaque année, les accidents de la vie courante font plus de 20 000 morts en France et la grande majorité de ces accidents survient à la maison. Parmi eux, les chutes qui touchent notamment les enfants. Avec plus de 9 000 décès par an, la chute est la première cause de mort accidentelle en France. Pour sensibiliser les Français, confrontés plus que jamais à ce risque du quotidien pendant le confinement, et favoriser l’adoption par tous de comportements préventifs, les assureurs se mobilisent. A cette occasion, l’association Assurance Prévention dévoile les résultats de son étude « Accidents de la vie courante : parents et enfants face au risque de chute », ainsi que sa campagne dans les médias. 

Des parents plus prudents au domicile en cette période de crise sanitaire

Près de la moitié des parents déclarent être plus prudents face aux risques d’accidents de la vie courante depuis le début de la crise sanitaire. Une plus grande prudence qui s’explique par la présence des enfants au quotidien (55 %), la présence accrue des parents à leur domicile (44%) pendant le confinement de mars-mai et le souhait également de ne pas surcharger les hôpitaux. 13% des parents ont été directement confrontés à une situation à risque à leur domicile durant cette période.

Chute des enfants : des parents conscients des risques et soucieux de transmettre les bons gestes...

59% des parents savent que la chute est la principale cause de décès accidentel en France et 93% considèrent que les chutes représentent un risque d’accident mortel chez les enfants. Une grande majorité des parents connaît les numéros d’urgence : 84% le numéro des pompiers et 82% celui du SAMU. En termes de prévention des risques, plus de 9 parents sur 10 déclarent avoir donné des consignes à leur enfant pour éviter une chute au domicile (92%) et 74% ont pris des précautions pour les éviter (barrières de protection, tapis antidérapants...). Par ailleurs, 7 parents sur 10 ont expliqué à leur enfant le comportement à adopter en cas d’accident au domicile (71 %). 

...mais des parents qui ont des comportements à risque 

Malgré leur conscience des risques, les parents ne montrent pas toujours le bon exemple. Au cours de leurs activités quotidiennes, 93% des parents déclarent avoir déjà eu une attitude risquant de causer un accident de la vie courante et 79% ont déjà eu un comportement pouvant provoquer une chute au domicile. Par exemple, marcher sur un sol mouillé ou glissant (67%) ou monter sur une échelle non sécurisée ou une chaise instable (52%). Les principales raisons données à ces comportements sont la facilité (66%) et l’habitude (65%), suivies de l’inattention (57%), du manque de temps (47 %) et du manque de danger perçu (44%). Des comportements qui ne sont pas sans conséquence avec 36% des parents qui ont déjà été victimes d’une chute (eux-mêmes ou un membre de leur famille). 

Chute : le point de vue des enfants

De leur côté, 43 % des enfants déclarent que leurs parents ont déjà laissé des objets pouvant les faire tomber un sol mouillé ou une fenêtre accessible ouverte sans barrière. D’ailleurs, près de la moitié des enfants déclare avoir déjà fait une chute au domicile (48 %). Si 8 enfants sur 10 disent avoir reçu des consignes à appliquer en cas d’urgence (80%), 30 % ont déjà repris leurs parents suite à un comportement dangereux pouvant les faire tomber. 

Tous les résultats de l'étude sont disponibles sur le site d'Assurance Prévention.

Une campagne de prévention sur les accidents de la vie courante, axée sur les chutes des enfants

« Cette année encore, les assureurs se moblisent avec la journée Prev’Attitude du 4 novembre pour alerter les Français sur la réalité des accidents de la vie courante. Un sujet malheureusement plus que jamais d’actualité en cette période de reconfinement, quant on sait que certains accidents domestiques ont augmenté pendant leprécédent confinement », explique Jean-François Boulat, Président de la Commission accidents de la vie courante d’Assurance Prévention*.
Depuis le 2 novembre, un spot est diffusé en radio et sur le web. Il met en avant, à travers des conversations d'enfants, les comportements risqués de leurs proches pouvant conduire à une chute. L’objectif est d’amener les parents à prendre conscience de leur attitude parfois inadaptée en présence de leurs enfants.

*Créée par la Fédération Française de l’Assurance (FFA), l’association Assurance Prévention sensibilise le grand public à tous les risques du quotidien : sur la route, à la maison, pendant les loisirs... Assurance Prévention donne également des conseils pour préserver sa santé.