AFFINER LA RECHERCHE

 Le 7 novembre 2019, journée Prev’Attitude

Prev’Attitude : une journée pour alerter sur les accidents de la vie courante

En France, un incendie domestique se déclenche toutes les 2 minutes. 82 % des parents sous-évaluent la fréquence des incendies domestiques et 86 % ont déjà eu un comportement pouvant en déclencher à leur domicile. C'est ce que révèle l'étude « Accidents de la vie courante : parents et enfants face au risque d’incendie domestique » menée par l’association Attitude Prévention. Pour alerter les Français sur la réalité des accidents de la vie courante, les inciter à adopter des comportements préventifs et à donner l’exemple à leurs enfants, les assureurs se mobilisent aujourd'hui à travers la journée Prev’Attitude.

Incendie domestique :  les comportements à risque les plus fréquents 

Selon l'étude Attitude Prévention, 86 % des parents ont déjà eu un comportement pouvant déclencher un incendie domestique : 

  • laisser constamment branchés des appareils électriques (74 %) 
  • laisser des aliments en cuisson sans surveillance (48 %), 
  • surcharger les prises électriques (branchements d’appareils électriques en cascade…) (43 %), 
  • laisser la cheminée ou le poêle à bois allumé(e) la nuit (32 %), 
  • laisser un appareil chauffant allumé sans surveillance (fer à repasser…) (25 %), 
  • laisser des bougies allumées dans une pièce en leur absence (22 %). 

En moyenne, les parents cumulent 3,9 comportements inadaptés. 
Les principales raisons citées pour expliquer ces attitudes sont la facilité (60 %) et l’habitude (53 %), suivies de l’inattention (44 %) et du manque de danger perçu (35 %). 

Incendie domestique : un risque sous-évalué et sous-estimé 

Moins de 2 parents sur 10 sont conscients qu’un incendie domestique survient toutes les 2 minutes en France (18 %). 
55 % des parents seulement se sont informés sur l’attitude à adopter en cas d’incendie domestique. Ceux qui n’ont pas fait cette démarche invoquent comme principales raisons : « ne pas y avoir pensé » (55 %), « savoir ce qu’il faut faire par soi-même » (23 %), « se sentir en sécurité chez soi » (16 %)… Pourtant, 15 % des parents ont déjà été victimes d’un incendie domestique (eux-mêmes ou l’un des membres de leur famille) et seuls 3 parents sur 10 ont défini un plan d’évacuation de leur domicile. 

Incendie domestique : des enfants sensibilisés 

En ce qui concerne la transmission des bons gestes, 87 % des parents déclarent avoir donné à leurs enfants des conseils ou consignes pour éviter un incendie domestique. Pour autant, 55 % des enfants disent que leurs parents ont déjà laissé à leur portée des objets tels que les briquets, allumettes ou bougies. 
D’ailleurs, 26 % des enfants disent avoir déjà fait une remarque à l’un de leurs parents parce qu’il avait un comportement à risque au domicile pouvant déclencher un incendie et 63 % déclarent avoir reçu des consignes de leurs parents à appliquer dans cette situation.  

Accidents de la vie courante : des comportements à risque à l’occasion des fêtes de fin d’année 

74 % des parents reconnaissent avoir déjà eu un comportement à risque en cette période festive. En moyenne, ils déclarent 4,1 comportements à risque. Parmi les principaux : brancher un grand nombre d’appareils électriques sur une multiprise (45 %), acheter des jouets sans vérifier qu'ils sont bien aux normes CE et qu'il ne s'agit pas de contrefaçon (32 %), décorer le sapin ou son intérieur avec des boules en verre, des branchages décoratifs ou de la décoration inflammable (31 %), déboucher sans précaution une bouteille de champagne (28 %). 

Tous les résultats de cette étude réalisée par OpinionWay en ligne du 25 septembre au 10 octobre 2019, auprès d’un échantillon représentatif de 1 012 parents ayant au moins un enfant de moins de 15 ans et de 502 enfants âgés de 6 à 12 ans, sont disponibles sur le site d'Attitude Prévention.

Une campagne de prévention sur les accidents de la vie courante, axée sur l’incendie domestique 

Incendies domestiques, accidents de bricolage, de loisirs ou encore scolaires… les accidents de la vie courante sont multiples. 9 parents sur 10 ne savent pas évaluer le nombre de morts qu’ils provoquent. En moyenne, ils déclarent que ces accidents font 5 663 morts chaque année, alors qu’en réalité ils tuent 20 000 personnes par an. 

« Pour alerter les Français sur la réalité des accidents de la vie courante, les assureurs regroupés au sein de l’association Attitude Prévention se mobilisent cette année encore. » déclare Jean-François Boulat, Président de la Commission accidents de la vie courante d’Attitude Prévention. « Les assureurs organisent le 7 novembre 2019 la journée Prev’Attitude qui met cette année l’accent sur les incendies domestiques. Cette journée de mobilisation a pour but d’inciter les Français à adopter des comportements préventifs et à donner l’exemple à leurs enfants. » ajoute Jean-François Boulat. 

Depuis le 4 novembre, des spots sont diffusés en radio. Ils mettent en avant, à travers des conversations d’enfants, les comportements risqués de leurs proches. L’objectif est d’amener les parents à prendre conscience de leur attitude parfois inadaptée en présence de leurs enfants.