Les Français et l’assurance vie : une confiance mutuelle selon une étude Ipsos-FFA

30/03/2017

Avec 54 millions de contrats, 37 millions de bénéficiaires et un encours de 1 632 milliards d’euros, l’assurance vie est le premier placement financier des Français et le soutien de premier plan pour le financement des entreprises françaises. Pour mieux cerner les attentes des Français en matière d’épargne et d’assurance vie, la Fédération Française de l’Assurance (FFA) s’est appuyée sur lpsos pour mener une étude (1).

Une épargne populaire
L’assurance vie est détenue dans toutes les classes d’âges (48% des moins de 35 ans, 51% des 35-59 ans et 62% des 60 ans et plus) et dans toutes les catégories de la population (48% des artisans, commerçants et chefs d’entreprise, 61% des cadres, 53% des professions intermédiaires, 46% des employés, 44% des ouvriers et 61% des retraités).

Une réponse au pluralisme des attentes des Français
Avec une durée de détention moyenne supérieure à 11 ans, l’assurance vie permet aux Français de répondre à plusieurs motivations :

  • Préparer leur retraite, pour 55% des détenteurs âgés de 35 à 59 ans.
  • Aider leurs proches dans l’avenir, pour 55% des moins de 35 ans.
  • Faire face à une perte d’autonomie, pour 64% des 60 ans et plus.

Un contrat de confiance de long terme entre l’Etat et les assurés
Un alourdissement de la fiscalité serait perçu par les Français comme une rupture de ce contrat de confiance. Une large majorité de détenteurs (66%) déclare qu’ils se détourneraient alors de leurs contrats. Une réforme qui consisterait à aligner le taux d’imposition de l’assurance vie sur celui des autres produits d’épargne (Flat tax) est perçue comme une « mauvaise chose » par 77% des Français. Ce chiffre s’élève à 92% chez les détenteurs de contrats de 8 ans et plus.
Près de 9 épargnants de long terme sur 10 sont hostiles à l’abandon du lien entre la durée du contrat et sa fiscalité.

Pour Bernard Spitz, Président de la FFA : « L’étude menée avec Ipsos montre que les Français sont attachés à l’assurance vie pour sa simplicité et sa sécurité dans la durée. Il s’agit pour eux d’un véritable "couteau suisse de l’épargne longue" qui protège leur patrimoine des risques spéculatifs, et les accompagne, eux et leurs familles, tout au long de la vie. L'assurance vie sert avant tout à financer les entreprises. L'assurance-vie est ainsi plus que jamais le poumon économique du pays. »

Chiffres clés de l’assurance dans l’économie

  • 59% des placements des assureurs sont investis dans les entreprises, soit 1 350 Md€, dont 390 Md€ sous forme d’actions (2).
     
  • En six ans, le financement des PME et ETI françaises par les assureurs a triplé pour atteindre 63 Md€.
     
  • La part des unités de comptes dans les cotisations est passée de 12 à 20% en cinq ans.

 

(1) - Etude FFA-Ipsos menée auprès de 1 009 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus interrogées par Internet du 17 au 24 février 2017

(2) - Après mise en transparence des OPC

Contacts

FFA
Benoît Danton - b.danton@ffa-assurance.fr - 01 42 47 93 80 / 06 48 24 77 81

Mariam Sissoko - m.sissoko@ffa-assurance.fr - 01 42 47 94 08 / 06 26 54 02 76

9

À lire aussi