L’emploi et la formation dans l’assurance en 2015

Le Rapport annuel de l'Observatoire de l'Evolution des Métiers de l'Assurance publié en décembre 2016 présente l'évolution sociodémographique des salariés de l'assurance, ainsi qu'un bilan de la formation professionnelle continue à l'échelle de la branche pour l'année 2015 (données au 31/12/2015).

L'emploi dans l'assurance affiche une belle résistance

Avec une augmentation de 0,3% de ses effectifs en 2015, la branche de l'assurance efface l'érosion de 0,3% enregistrée en 2014. La dynamique positive des embauches (13 239 nouveaux entrants, soit +3,8%) est tirée par sa composante CDI (+5,5%) et confortée par sa composante CDD (+2,2%). Avec une croissance de 9,2%, le nombre d'alternants poursuit sa lancée et franchit le seuil des 5 000 salariés. Le recrutement de nouveaux alternants continue de progresser (+2%,) et s'alimente désormais à près de 70% auprès de population déjà titulaire d'un Bac+2.
L'âge moyen des salariés, à 42,5 ans, reste inchangé par rapport à 2014. Le taux de cadres de la branche se stabilise au global et s'érode dans un nombre élevé de familles de métiers.

La féminisation au ralenti

La part des femmes dans l'effectif progresse à un rythme très ralenti en même temps que leur part dans les embauches se tasse pour la deuxième année.
La progression de la profession vers davantage de parité est questionnée. L'indice qui mesure la part des femmes dans les promotions cadres s'éloigne de la valeur qui signalerait l'égalité. Pour la première fois depuis 10 ans, l'indicateur de représentation des femmes dans la population cadres cesse de progresser.

Seniors : une stabilisation des effectifs amorcée

Après le reflux important des dernières années, le nombre de salariés entrants dans la catégorie séniors se stabilise. Du côté des sorties, on observe pour la troisième année un lent déplacement de la courbe des départs de l'entreprise vers les classes d'âge les plus élevées. Elle permet au poids de l'effectif séniors (17,2%) de continuer à croître même si le rythme de cette augmentation (+0,2 pt) est moins élevé que par le passé.

La mobilité des CDI dans l'assurance

Sur le terrain de la mobilité, l'année 2015 enregistre une baisse du taux de départ des sociétés (9,2% contre 10,3%) des salariés en CDI ; ce tassement est plus que compensé par une augmentation de leur mobilité inter-familles (6,9% contre 5,5%). Cette augmentation de la mobilité interne est particulièrement marquée pour les familles Distribution et Gestion des contrats.

L'accès à la formation

Le taux d'accès à la formation (76,5%) est en baisse de 1,9 point mais avait progressé de 7,4 points en 2014. De la même manière la durée moyenne (34,4 heures) se tasse de 1,3 heure après avoir augmenté de 2 heures l'année passée. Ces évolutions s'accompagnent d'un allégement significatif de l'effort formation des moins de 30 ans et son redéploiement au bénéfice des salariés trentenaires. Avec 85,1% des heures relevant de la catégorie 1, le plan de formation se confond de plus en plus (+3,9 points), avec les actions d'adaptation, évolution ou maintien au poste de travail.
A peine initialisé, le nouveau CPF est pour le moment loin de rejoindre les volumes de l'ancien DIF auquel il s'est substitué. Déjà caractérisés par le faible nombre de salariés concernés, la Période de Professionnalisation, le CIF, la VAE et les Bilans de Compétences voient leur pénétration encore reculer. Tout à l'inverse du CQP CRCA qui, avec 270 certificats délivrés, reprend une forte dynamique de croissance (+70%) après la pause de l'an dernier.